Ma passion pour le droit du dommage corporel est née après avoir fait la rencontre du Président d’une association d’aide aux victimes alors que j’étais étudiant en droit à l’Université de Rouen.

J’ai découvert cette noble matière à travers le bénévolat et n’ai cessé depuis lors de m’investir dans la vie associative.

C’est à l’occasion d’un stage dans un cabinet d’avocats intervenant dans le domaine de la réparation du préjudice corporel que l’idée de devenir avocat de victimes s’est imposée à moi.

Après avoir obtenu un Master 2 Droit de la Santé – responsabilité médicale puis le CAPA en 2010, j’ai prêté serment devant la Cour d’appel de Rouen et y ait exercé la profession d’avocat pendant près de 8 ans.

J’ai immédiatement orienté mon activité vers la défense de victimes de dommages corporels et intervenais sur l’ensemble du territoire français.

La vie suit rarement une trajectoire rectiligne et il m’a fallu en 2017, pour une raison familiale, interrompre mon activité d’avocat.

Désireux de poursuivre dans le même domaine, je me suis orienté vers la profession d’inspecteur corporel et l’ai exercée pendant 18 mois.

Cette expérience a été particulièrement enrichissante en ce qu’elle m’a permis de comprendre davantage le fonctionnement interne du service corporel d’une compagnie d’assurances ainsi que sa politique d’indemnisation et d’en tirer toutes les conséquences dans ma pratique transactionnelle actuelle.

Je n’ai toutefois jamais pu me détacher de ma passion pour la défense, de mon goût de l’indépendance et, surtout, de mes reflexes tenaces tendant à faire prévaloir les intérêts d’une victime de dommage corporel.

C’est donc tout naturellement que je suis revenu à premières amours et me réjouis chaque jour de pouvoir œuvrer à vos côtés.

Anthony Sénécal